Le chantier a débuté sur l’hôtel du Louvre Lens, un projet réalisé en partenariat avec l’agence Maes.

Architecture intérieure des espaces communs, hall, lobby, restaurant et chambres: agence Guillaume Da Silva Architecture Intérieure – Lille

Article rédigé par Jeanne Blanquart

« L’enveloppe est la même : les murs des anciens corons de la Cité 9, à Lens, restent en place. Mais dans quelques mois, il s’agira en fait d’un hôtel 4 étoiles, situé juste en face du Louvre – Lens.

Des mois, plusieurs années parfois que ces maisons de la cité 9 à Lens étaient murées. Depuis quelques jours, les marteaux piqueur se font entendre. « La proximité du Louvre nous a paru très intéressante et l’histoire de ces maisons, le patrimoine qu’elles représentent dans l’histoire de la région nous semble une deuxième signature également intéressante« , explique G. Da Silva, architecte d’intérieur.Un chantier de taille pour faire de ces habitats miniers un hôtel 4 étoiles52 chambres, un spa, un restaurant et un bar... Un projet haut de gamme à 8,5 millions d’euros. A l’initiative de ce projet, un duo étonnant : un bailleur social, Maison et cité, et un grand groupe hôtelier. Pour permettre la construction de cet hôtel, les locataires de la rue Paul-Bert ont du plier bagage. « Aujourd’hui on est en train de déshabiller les logements« , explique Dominique Soyer, directeur de Maisons & Cités. « On conserve les murs et la toiture, de façon à pouvoir bien installer les fonctionnalités de l’hôtel. »

Conserver les touristes

6 ans déjà que l’on parlait de cet hôtel 4 étoiles juste en face du Louvre Lens. Autant dire qu’il était très attendu par les acteurs du tourisme et le musée lui même, dans une ville dont le manque d’hôtel était souvent présentée comme un handicap. Mais jusque là, aucun projet n’avait abouti. « Il fallait un premier hôtel, effectivement, qui va sûrement en déclencher d’autres« , ajoute Emmanuel Russel, président d’Esprit de France.

Un autre hôtel serait déjà en projet dans ce quartier plus proche du centre ville de Lens. Lens qui pourrait ainsi enfin garder sur son territoire une partie des visiteurs du Louvre. »